ACCES
ZONE DE TRAVAIL
SECURISEE
En savoir plus ESCADOM

Escalier articulé pour accès sur camions et wagons citernes


Ils supportent une charge de 350 kg/cm2, et peuvent être équipés de divers accessoires qui garantissent un fonctionnement sûr et sans danger.

Les escaliers articulés permettent :

• Le libre passage sous l’escalier replié.
• Des pontages de grandes différences de niveau.
• La sécurité des accès et du travail sur les dômes des citernes.
• La fermeture automatique de l'accès au véhicule.



CONSTRUCTION


1 - Barres d'appui bilatérales suivant parallèlement l'inclinaison de l'escalier.
2 - Portée du cadre support motée sur roulements à billes capsulés garnis de matière plastique à usure réduite, sans entretien pour toutes les parties mobiles.
3 - Marches zinguées anti-dérapantes.
4 - Cadre de guidage renforcé permettant un accès sûr, même si l'escalier ne repose pas.
5 - Marches pliantes sans aspérité, rendant impossible toute butée de l'extrémité du pied.
6 - Reposoir caoutchouté évitant la détérioration des surfaces de contact des ensembles chargés.


CARACTERISTIQUES

• Enclenchement automatique en position de repos.
• Equilibrage de l’escalier dans n'importe quelle position par cylindre à ressorts.
• Commande manuelle aisée grâce à l'équilibrage permanent par ressort capsulé.
• Usure réduite, même dans des conditions extrêmes en ambiance chimique corrosive.
• Possibilité de montage sur îlot de chargement existant.


ATTENTION !
Il incombe à l'utilisateur de munir les éléments ou parties de l’escalier qui émergeraient de l'îlot d'une signalisation colorée, conforme à la réglementation.



SERVICE

L’escalier articulé est dans sa position de repos, automatiquement verrouillée, pédale de déblocage enclenchée par son ressort.

Déblocage et mise en place.


• Se placer devant l’escalier et tenir avec la main droite la main-courante dirigée vers le haut. Libérer le dispositif de blocage en appuyant avec le pied.
• Pousser l’escalier lentement vers l'avant en exerçant une pression sur la première marche.
• Pour les escaliers munis d'un câble de maintien, la retenue peut être exercée par son intermédiaire, plutôt que par la main-courante et ce, jusqu'à ce que la butée en caoutchouc appuie sur la citerne.
• Vérifier que la portée est correcte car l’escalier est maintenant accessible.
• Escalier avec dispositif de blocage pour accès "flottant".
(par ex. véhicule situé sur une bascule ou bien véhicule avec revêtement calorifugé).
L’escalier comporte une chaîne de blocage, ce qui permet d'intervenir sous n'importe quel angle de travail, puisque chaque maillon de la chaîne mis dans un dispositif d'accrochage assure un blocage sûr. Veiller à ce que la chaîne soit placée en totalité dans ce dispositif.
• Chaîne de protection et de condamnation d'accès.
Pour rendre plus sûr l'accès à l’escalier en position de travail, une chaîne peut interdire ou, enlevée, libérer le passage.


ATTENTION !
Ne pas faire basculer l’escalier par une impulsion trop brutale, ce qui se traduit par un choc au contact de la citerne.


L’escalier articulé est dans sa position de travail et permet l'accès à la citerne.

Repli de l’escalier en position de repos.

• Pour les modèles 7-21.11 et 7-21.12, le repli peut se faire aisément en tirant sur la main-courante. S'assurer que le système enclenche, et que l’escalier est bien bloqué dans sa position de repos. Le repli des escaliers avec garde-corps et des modèles 7-21.16 et 7-21.20 ne se fait qu'à l'aide du câble de manœuvre.
• A la fin des interventions, pour des raisons de sécurité, vérifier dans tous les cas que l’escalier soit bien bloqué en position haute, dans sa position de repos, avant d'autoriser le déplacement du véhicule.
• Escalier avec dispositif de blocage pour accès "flottant".
Après avoir replié l’escalier, retirer la chaîne de blocage.


POSITION RELEVEE



POSITION DE TRAVAIL



ENTRETIEN

Un contrôle bisannuel de l’escalier est recommandé.

• Examiner attentivement les boulons de fixation sur l'îlot de chargement. Si besoin, resserrer les écrous.
• Contrôler toutes les vis de fixation des marches. Si nécessaire les resserrer.
• Les articulations ne nécessitent pas d'entretien, mais il est souhaitable d'en contrôler le fonctionnement, un graissage complémentaire pouvant protéger contre la corrosion.
• Veiller à ce que la peinture soit en bon état et la rénover périodiquement en cas de besoin.
• Dans le cas où l’escalier comporte des repères de sécurité, veiller à ce qu'ils restent bien visibles.
• Soigner la propreté des mains-courantes et des garde-corps afin d'assurer une bonne prise sans glissement.
• Les déformations ou les détériorations, de même que l'encrassement ou un fonctionnement dur diminuent la sécurité offerte par nos escaliers.